Carrusel Interior img01 Carrusel Interior img02 Carrusel Interior img03 Carrusel Interior img04 Carrusel Interior img05 Carrusel Interior img06 Carrusel Interior img07 Carrusel Interior img08 Carrusel Interior img09

Usine Royale de Porcelaines du XIXe siècle

À proximité de la haute cheminée du quartier de Bizkaia, il existait au siècle dernier une Usine de Porcelaines.

Etienne Baignol, originaire de Limoges, centre important de fabrication de porcelaine, sollicita à la Municipalité de Pasaia l'autorisation pour créer cette entreprise (19 juillet 1851). La Municipalité la lui concéda à une condition: avec "la plus stricte obligation d'occuper, en vertu des circonstances, la main-d'œuvre de cette localité de façon prioritaire à tout autre étranger, car on doit toujours privilégier les premiers, c'est-à-dire, ceux d'ici ".

Il était naturel que ceux de Limoges amènent certains de leurs artisans comme base des travaux spécialisés. Ainsi, on peut voir des noms français correspondant à ces ouvriers dans certains documents de la Municipalité. L'endroit choisi pour installer leur atelier fut le Palais des Arizabalo ainsi qu'un terrain attenant.

Au Palais Arizabalo avait lieu la préparation des pâtes et il abritait aussi un atelier de modelage. L'un des vestiges de cette usine est la cheminée en briques qui se trouve à proximité de ce palais. Les terrains annexes accueillaient sans doute les séchoirs et les fours. L'élaboration de porcelaine noble commencée à Alcora et dans l'Usine Royale Chinoise du Buen Retiro (Madrid) sous le règne de Charles III, put ainsi trouver sa continuité, malgré le déclin de ces dernières, dans cet endroit de Pasai Donibane.

Dans sa première étape, la porcelaine fine représentait la typologie impériale et plus tard, les décors connus comme «isabelinos» qui reproduisaient des portraits célèbres. Ces porcelaines, aux belles compositions chromatiques et richement décorées, continuent de faire le bonheur de leurs propriétaires. L'entreprise subit plusieurs transformations jusqu'à ce qu'elle tomba entre les mains de capitalistes basques et du français Foussade et enfin, Manuel Cámara et Ignacio Garbizu, qui furent les derniers à exploiter l'entreprise jusqu'à sa fermeture en 1915. Entre-temps, cette usine de porcelaine fine avait exporté le nom de Pasai Donibane sur les marchés nationaux et internationaux. De nombreuses familles de Pasai Donibane conservent encore quelques objets de cette usine de porcelaines.

modulo fra

Oarsoaldea

Office de Tourisme d´Errenteria

Madalen kalea 3. 20100 Errenteria
0034 943 494 521

Collaborateurs

 

Euskadi basque country Eusko Jauralitza - Gobierno Vasco

 

Explore San Sebastian region

Racontez nous votre expérience et nous la publierons sur le web